RICHARD PATROSSO

                                                                                 Écrivain à votre service, Éditeur de votre succès

 

 
LOUIS ROSTOLLAN : AU CŒUR DES LECTEURS

De la Suède au Brésil, des États-Unis aux Pays-Bas, vous êtes nombreux à aimer le livre de Louis Rostollan. Certains d'entre vous nous ont fait part de leurs impressions. Il ne m'est pas possible de publier ci-dessous tous les messages que nous recevons. Souvent, c'est la même joie, le même enthousiasme que nous retrouvons dans le témoignage de chacun, et nous vous en remercions. Je vous propose ici un florilège des témoignages reçus. Ils sont volontairement anonymes, car il m'a été très difficile de faire une sélection. Encore une fois, ce sont souvent les mêmes mots qui reviennent et j'en suis très touché, car c'est exactement les réactions que j'espérais en choisissant d'éditer Au cœur de l'âge d'or, l'autobiographie de Louis Rostollan.

Pour ajouter votre témoignage, contactez-moi !
 

« Pour une autobiographie, le style d'écriture est impressionnant. Bravo ! »

« C'est très bien écrit. Je me suis régalé. »

« Ça se lit comme un roman. C'est bien rythmé. C'est très bien construit. On ne s'ennuie pas. Quel souffle ! C'en est même essoufflant. »

« C'est très bien écrit. Il y a bien les détails des compétitions. »

« Ce bouquin est magnifique. Le travail de recherche est colossal. »

« C'est facile à lire. C'est bien écrit. Je me régale. »

« C'est très bien écrit. Les courses sont bien détaillées. Je retrouve des noms de coureurs que j'avais oubliés ou que je ne connaissais pas. Je revis des courses que j'avais suivies à l'époque. Je retombe en enfance. »

« C'est très bien écrit. Ce livre est magnifique. Je l'avais acheté pour mon mari, puis je me suis mise à le lire. Je n'arrive plus à m'arrêter. Le récit m'a ému aux larmes. Oui, j'en ai pleuré. »

« La préface d'André Darrigade est vraiment bien. »

« Plus de 300 pages, pour une autobiographie, c'est rare. Là, on redécouvre des faits de courses et les palmarès de coureurs moins connus de ces années-là. Ça fait plaisir, parce que, quand on est passionné et qu'on arrive à la fin d'un livre, on est toujours déçu que ça soit fini et, là, voir autant de pages, ça fait vraiment plaisir. »

« Je connaissais la légende du dossard 51, mais j'ignorais qu'elle commençait avec Louis Rostollan. »

« La lecture est vraiment agréable, car vous donnez plein de détails sur les résultats des adversaires de Rostollan à chaque course et, du coup, ça permet de revisiter des palmarès de coureurs qui ne sont pas très connus et qui ont côtoyé Rostollan dans sa carrière. Ça, c'est sympa. De plus, chaque course est détaillée. Ce n'est pas comme dans les autres biographies où le gars, il dit : "Après un début de saison où je n'ai gagné que 4 victoires, je me suis présenté au départ du Tour..." Là, dans l'autobiographie de Louis Rostollan, chaque course, chaque coureur est respecté. C'est ce qu'attend un passionné quand il achète un livre sur le vélo. Jusqu'à présent, à ma connaissance, vous êtes les seuls à avoir procédé ainsi. Alors je vous dis un grand merci. Vous m'avez régalé. Vous avez été au-delà de mes attentes en achetant ce livre. »

« Livre très bien écrit. On se croirait dans un roman. Je l'ai dévoré. Passionnée de vélo depuis les années 2000, j'ai pu découvrir certaines anecdotes méconnues, j'ai appris ce que c'était que de « faire la canette » et découvert le travail d'équipier de l'intérieur, j'ai pu vivre aussi des moments légendaires dont j'ai toujours entendu parler (l'épisode du Port d'Envalira, le décès de Tom Simpson) comme si j'y étais. Le livre en est émouvant. »

« Mieux qu'un livre. »


« Je tiens à vous féliciter pour votre livre. Je ne vous cache pas que j'ai commencé sa lecture avec beaucoup d'appréhension car, en général, les autobiographies m'endorment avant même la troisième page. Ce ne fut pas le cas d'Au cœur de l'âge d'or, loin de là ! Le livre de Louis Rostollan est écrit comme un roman policier. Le suspens est entier de la première à la dernière ligne. »

« Si vous pensez connaître le vélo en regardant la télé pendant le Tour de France, je vous conseille la lecture de cet ouvrage qui vous guérira de la vision « marketing » du cyclisme pour le remettre à sa place de sport populaire. »

« De tous les livres consacrés aux anciens coursiers – et j'en ai lu – , ce voyage sur la selle de Louis Rostollan est sans doute l'un des plus instructifs de la culture cycliste. »


Sur Amazon.fr :




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement